Démarche de Soins – Version Courte

 

Juin 2015,  je n’en peux plus car depuis pas mal d’années mon sommeil s’est largement dégradé.  Alors je décide de consulter pour un sevrage car j’ai de fortes pertes de mémoires qui m’handicapent lourdement. En un premier temps je consulte un spécialiste du Centre Hospitalier de ma région qui lui me dirige sur Paris car à la capitale, les centres du sommeil sont réputés efficaces.  Je choisis celui de l’Hôtel Dieu qui se trouve situé juste à côté de la  cathédrale Notre Dame.

Sur le site du sommeil et de la vigilance de  l’Hôtel Dieu, je crée un compte et j’obtiens enfin  rendez-vous le 4 Janvier 2016. Suite à ce rendez-vous, je suis convoquée le 22  Janvier 2016 pour faire un enregistrement de mon sommeil aussi dénommé polysomnographie.

 http://www.sommeil-vigilance.fr/contact/contact0.html

 Je ne revois le spécialiste que le 21 Mars car beaucoup de dossiers sont en attente d’interprétation. Le temps me paraît extrêmement long car maintenant que ma décision de me désintoxiquer est prise, j’aimerais que tout aille rapidement. Hors je vais vite me rendre compte que c’est loin d’être le cas. Le 21 Mars l’examen révèle que je dors très mal car je ne récupère jamais. Aucune récupération physique ni intellectuelle et encore moins psychologique vu que je n’ai pas de sommeil profond. Ceci étant, cela me rassure de savoir que l’enregistrement signale cette immense fatigue éternelle qui me taraude depuis tant d’années.

Puis le spécialiste me dirige vers un médecin de mon département qui travaille en même temps au CHU de la Salpêtrière. Ce dernier change mon traitement et je me retrouve complètement à l’ouest car le nouveau traitement me sonne terriblement.

 Devant mon état d’escargot en déguisement loque humaine et dans l’urgence, je modifie seule ce traitement car ça tombe sur un weekend. Puis je rectifie le tir dans la semaine suivante. Après il est prévu que je doive consulter 1 à 2 fois par mois au CHU de la  Salpêtrière pour faire du bio-feed-back et apprendre à me relaxer avec une technologie visuelle adaptée. Je dois aussi faire 15 minutes de luminothérapie avec des lunettes spéciales et  aussi être vue par d’autres médecins  de l’équipe sommeil de la Salpêtrière. Dans un  premier temps sera évaluer mon émotivité passée et actuelle afin de régler de manière cognitive ma trop grande anxiété.

Voilà où j’en suis en ce début du mois d’avril et je trouve que c’est long, que ce chemin est difficile car mes vielles angoisses tels de vieux démons viennent encore plus me hanter la nuit (et parfois le jour). C’est comme si je me reconnectais à une partie de ma vie qui fut si difficile à vivre. Peut être faut-il que j’en passe par là pour tout exorciser afin de faire table rase du passé et de ses conséquences néfastes sur ma santé ???



Laisser un commentaire

BlaBla Girl le Blog |
Azzitrill400 |
Sarah Brossillon Astrologue... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aujourd'hui, je dis ou...
| Drogblog
| Sophrologie 974